Projets

EAU

Les sécheresses provoquées par la dégradation du climat conduisent les populations dogons à une surexploitation des rares nappes d’eau souterraines mais aussi à une promiscuité autour des quelques points d’eau que fréquentent aussi bien les hommes que le bétail.

L’amélioration de l’hydraulique villageoise consiste à mettre sur pied, dans les villages intéressé des structures de ravitaillement en eau potable.

Cliquer sur l’image pour accéder à l’album et sur les menus bleus pour plus d’informations.

Ce projet s’inscrit non seulement dans le contexte mondial de lutte contre la pauvreté et de mise en œuvre des objectifs du millénium pour le développement, mais aussi fait également partie des objectifs principaux du Gouvernement malien dans sa politique de développement des communautés rurales. En effet, le Mali a adopté depuis 2004 un plan national de l’eau: 10’000 points d’eau devraient êtres réalisés avant 2015 pour répondre aux objectifs du millénaire.

Notre action traduit la stratégie nationale de l’eau et contribue au processus de décentralisation, au transfert des compétences et d’autonomisation des communautés rurales. Il tend, plus globalement à l’amélioration des conditions de vie avec un impact bénéfique sur la santé.

Un réseau d’adduction d’eau sommaire fonctionne avec un système de pompage solaire. Chaque mise en place comprend: un forage, une pompe immergée, un champ de panneaux photovoltaïques, un château d’eau et des bornes fontaines réparties dans les différents quartiers des villages bénéficiaires.

Ces nouveaux systèmes d’approvisionnement en eau contribuent à:
• faciliter la vie des femmes dans leurs activités quotidiennes
• diminuer les conflits autour de la question de l’eau
• renforcer la structure organisationnelle
• élargir la base de représentation sociale
• développer les capacités d’intervention des associations locales
• améliorer sensiblement la situation sanitaire

Adduction d’eau sommaire dans quatorze villages:

2004 – village de Niamia,

2006 – village de Doulé,

2010 – village de Dian,

2011- villages de Kotikoï, de Libbé Peulh et Wessé,

2012 – villages de Koulogo, Yougobirwin et Loroni (Burkina Faso),

2013 – villages de Birga Fulbé, Libbé Habbé,

2014 – village de Orotéguéré (Soubala) et extension des AES de Niamia, Loroni, Koulogo, Yougobirwin et Doulé

Formation de quatorze comités de gestion de l’eau..

Formation d’un personnel local à la gestion des installations et à celle des fonds issus de la vente de l’eau et à la maintenance des équipements.

Installation d’adduction d’eau sommaire dans 15 villages de la zone couverte par l’association Niamia Benkadi, répartis dans les communes rurales suivantes: Bayes, Koulogo, Soubala, Toroli et dans la Province du Sourou au Burkina Faso.

Les équipements attendus sont des forages à motricité humaine, ou dans le meilleur des cas, des adductions d’eau sommaires fonctionnant avec un système de pompage solaire.